m

memo!

Soumettre un mémoire

×

?

Entre réalité et esthétique : quand les sciences représentent l’invisible

Gaëtan Thirion,

ENSBA Lyon, 2021

On a pu décrire le XVIe et le XVIIe siècles comme le moment d’une éclosion de la philosophie naturelle et de l’observation des phénomènes de la nature. Mais, de façon inattendue, rendre compte de ces phénomènes à un lectorat habité par la libido sciendi a ouvert à une forme d’inventivité visuelle qui pourrait aujourd’hui faire du scientifique un artiste. La réciproque a aussi existé. De nos jours encore, la question de la représentation est centrale à tout exposé scientifique, surtout s’il vise la vulgarisation. Sur cette ligne de temps assez large, quelles formes ont pu être convoquées pour dire l’invisible de l’infiniment grand ou de l’infiniment petit ? La fabrication et la circulation de ces représentations inventives ou inventées questionne un discours de la représentation fait de rêveries lucides avec lesquelles le scientifique dépeint, et le peintre « scientifise ».

contact@gaetanthirion.com

https://gaetanthirion.com

Ouvrir le pdf