m

memo!

Soumettre un mémoire

×

?

« Bande Passante »

Léa Chaumel,

isdaT Toulouse, 2021

La bande dessinée fait partie de ma vie depuis aussi longtemps que remontent mes souvenirs. Lorsque j’ai été en âge de surfer seule sur internet, ma lecture de ces bandes dessinées s’est elle aussi orientée vers le web, que cela soit sous la forme de blog BD ou de Webcomics, je les consultais tout les jours sans faute. Aujourd’hui alors que je commence ma propre pratique de la bande dessinée, c’est vers Instagram (comme beaucoup de mes auteur.ice.s favori.tes) que je me suis tournée. J’ai voulu explorer les différentes formes que ces bandes dessinée peuvent prendre sur ces nouvelles plateformes, comment celles-ci s’adaptent à ces supports. Les liens et différences entre la bande dessinée papier et digitale, l’impact d’un public présent pour la première fois lors du processus de création, et son influence sur les auteur.ice.s. Comment ces plateformes ont fait évoluer la bande dessinée et comment elles continuent de la transformer aujourd’hui. J’ai effectué la majorité de mes recherches sur mon compte Instagram @bande.passante, ce compte m’a servi pour ma prise de note mais aussi pour tenter d’infiltrer en tant qu’autrice le monde de la bande dessinée sur internet.

lea.chaumel@gmail.com

Ouvrir le pdf