m

memo!

Soumettre un mémoire

File name:

-

File size:

-

Title:

-

Author:

-

Subject:

-

Keywords:

-

Creation Date:

-

Modification Date:

-

Creator:

-

PDF Producer:

-

PDF Version:

-

Page Count:

-

Page Size:

-

Fast Web View:

-

Preparing document for printing…
0%

×

?

trace·ur·use

Adel Zeghoudi,

ESADHaR Havre, 2022

Inscrire, c’est laisser une trace sur laquelle le regard peut s’attarder. Au lieu de cela le geste se dilue dans l’espace, il est recouvert par d’autres gestes et s’efface matériellement aussi vite qu’il apparaît, demeurant néanmoins pour celui qui l’instaure ; pour celui qui le reçoit, pour celui qui l’attend et l’espère. Ces traces d’une partie de ce qui fait le mouvement m’ont beaucoup intrigué m’amenant à questionner les images notamment, qu’elles soient fixes ou en mouvement. Sont-elles les seules moyens de conserver les traces d’un mouvement disparu ? Permettent-elles d’enregistrer chaque geste infime d’une mouvance et dans le cas contraire est-il possible de marquer autrement ? Quelles sont les traces présentes du mouvement sportif achevé et comment celles-ci permettent au mouvement de persister ? À travers la figure du.e la trace.ur.use, nom donné aux pratiquant.e.s du parkour, une méthode d'entrainement physique issue de l'épreuve du parcours du combattant, cet écrit explore les différentes façon d'inscrire le mouvement. Entre l'archive photographique, la notation et les différentes grammaires du geste, sportif notamment jusqu'au sublime de la performance et des traces qu'elle laisse, la variété de ses medium est à l'image de la variété de formes que peuvent prendre ses inscriptions.

hello@adelzeghoudi.fr

06 05 25 96 00

https://adelzeghoudi.fr/

Ouvrir le pdf