m

memo!

Soumettre un mémoire

×

?

Let's talk graphically about sex

Anke Renaud,

EESAB Rennes, 2022

Avec un regard de graphiste, j’ai analysé des outils pédagogiques de la sexualité. A l’aide d’un petit rappel historique, nous comprenons la difficulté qu’ont eue les institutions à promouvoir ce sujet tabou dans notre société. En premier lieu, j’ai analysé des objets éditoriaux et des planches anatomiques dans lesquelles j’ai constaté des lacunes de contenus et une diversité des techniques de représentation. En effet, la sémantique utilisée est binaire,hétérosexuelle et cisgenre. La pénétration pénis/vagin pour la reproduction est l’image la plus communiquée. L’identité, l’attirance sexuelle et les pratiques hédoniques ne sont pas évoquées dans les documents les plus visibles et commercialisés. En second lieu, mon corpus se restreint en une série de brochure et de planches anatomiques qui présentent une vision inclusive et positive de la sexualité. J’analyse les modes de représentations, les techniques graphiques employées et la cohérence des contenus. Finalement, de graphismes éclectiques et lacunaires, les objets ont évolué vers plus de clarté et de choix réfléchis.Dans les objets les plus récents, il apparait une volonté d’égaliser le volume des contenus vers plus de parité et d’inclusivité de tous types de corps. Au terme de ce travail, nous comprenons la place importante des choix graphiques en relation avec le discours du document.

anke.renaud@gmail.com

Ouvrir le pdf